1677      

 Envoi de maîtresses d'école en Picardie

 puis dans de nombreuses  provinces de France

 et au Canada. Elles ne sont pas religieuses.

 On les nomme Maîtresses charitables du St Enfant Jésus.

 

1678   

Rédaction des Statuts.

Achat d'une maison rue St Maur

(aujourd'hui rue  de   l'abbé Grégoire Paris 6°)

qui devient "séminaire" de formation.   

Les aventures de notre maison mère 

1675  

Le Père Barré quitte Rouen pour Paris.

Il y crée des écoles populaires (St Jean en Grèves,

St Nicolas des Champs, puis beaucoup d’autres),

forme  des maîtres et maîtresses pour ces écoles gratuites.

 

     1686  31 mai,

     mort de Nicolas Barré.

     Les "maîtresses charitables"

     ou "Filles  de l'instruction" sont présentes

     dans plus de cent paroisses dispersées

     dans toute la France, non sans tensions entre la Capitale et la Province.

 

 

1686/1691     

Les administrateurs laïcs  de Paris et Rouen

rivalisent pour la responsabilité de cette œuvre florissante.

Louis XIV tranche : il y aura deux Instituts Rouen et Paris.

 

   

   1792/1805   

Dissolution de toutes les corporations religieuses.

Les filles de l'Instruction continuent leur œuvre

dans la clandestinité  (la Révolution)

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now