Une époque de contrastes

Le XVIIème siècle, c'est le siècle de littérature classique. Nicolas Barré est né la même année que La Fontaine mais cependant bien des personnes sont illettrées et peu de filles scolarisées.

C'est le siècle du « roi soleil », Louis XIV, et des fastes de Versailles, mais dans Paris sur 450 000 habitants, 40 000 sont mendiants; c'est aussi un siècle de guerres entraînant violences, famine, misère ... la ville d'Amiens, où est né Nicolas Barré, en a été particulièrement marquée.

 

C'est le siècle de l'épanouissement de l'art et de l'architecture baroque, mais Nicolas Barré écrira: "Instruire et tacher de gagner des âmes à Dieu est bien plus que de lui bâtir des églises et d'embellir ses autels, car c'est préparer à sa Majesté des demeures spirituelles et des temples vivants."
 

C'est le siècle du renouveau de l'Eglise, impulsé au siècle précédent par le Concile de Trente. Difficilement amorcé en France, il se poursuit et s'intensifie avec, en particulier, le mouvement que l'on appellera plus tard : "Ecole Française de Spiritualité"

C’est aussi l’époque du "grand enfermement" des pauvres, en vue de protéger la société, et de les rendre plus "productifs"

 

Frappé par la pauvreté des enfants et jeunes désoeuvrés tant à Amiens, qu'à Rouen, Nicolas Barré, apporte au problème de l'éducation des enfants défavorisés et marginalisés, une réponse originale.

 

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now